Vous consultez les informations de l'alerte précoce N° 3786

Registre des alertes
ATTENTE D’INTERVENTION | depuis 13/02/2021

Date de début
17/01/2021
Cluster
Multisec
Cause
Attaques, affrontements armées
Risque d'accès
NON

Description

L’évaluation fait suite aux affrontements entre les présumes assaillants de CODECO et les éléments FARDC du 17 au 18 janvier 2021, les localités Sabel Bukuku (Aire de sante Sabe), Datule et Ngbavi-Nyamamba (Aire de sante de Nyamamba) ont accueilli environ 1060 familles déplacées venus de l'aire de sante Torges, localités Muvaramu et Gbi au bord du Lac Albert, Groupement Lossandrema en Chefferie des Bahema Nord. Selon les sources locales, plusieurs actes barbares ont été enregistrés notamment : les incendies des maisons, les pertes en vies humaines et les pillages des biens des populations. Vu cette situation inopinée, ces populations ont quitté mains vides ; car sauver leur vie était prioritaire. Lors des évaluations rapides multisectorielles effectuées dans la zone, les observations directes et le résultat obtenu de la réunion communautaire révèlent les mauvaises conditions humanitaires dans lesquelles vivent ces familles déplacées, caractérisées par : l''absence d'articles de puisage et conservation de l’eau, manque d'hygiène corporelle, mauvaises conditions de couchage, carence en ustensiles de cuisine et difficultés d'accès aux soins de santé. A cela s'ajoute les mauvaises conditions de logement dans les familles d'accueil (maisons avec toitures suintantes et murs fissures) et le site spontané de Bukuku. II sied de noter qu'en date du 29 janvier 2021, l’attaque des assaillants CODECO qui s'est soldée par l'assassinat d'un Commandant FARDC à Bwanyare, l’un des villages situés à environ 10 Km de Tchomia Centre et appartenant au Groupement Penyi, a pu changer la donne, faisant passer les chiffres de 1060 ménages à environ 1194 ménages déplacés dans cette zone d’ccueille ayant quasiment le même niveau de vulnérabilité. Par ailleurs, selon les autorités locales et les membres de la Société Civile de Tchomia, ii existe présentement dans cette zone1 plusieurs sinistrés des inondations du Lac Albert et anciens déplacés qui vivent dans des conditions humanitaires inquiétantes : carence en eau potable, en AME et en vivres, ainsi que l’état d'abri inadéquat et sans accès aux soins médicaux. Ces déplacés et ces sinistres vivent actuellement dans le site spontané de BUKUKU, les milieux publics (école et église) a Ngbavi, Datule et d'autres dans les familles d'accueil. Hormis les Evaluations de l’ADSSE en Shelter au niveau de l'aire de sante SABE aucun positionnement des acteurs humanitaires dans les secteurs NFI et Santa en faveur des déplacés. C’est dans ce contexte précis que l'équipe UniRR s’est positionnée dans la zone pour une évaluation rapide multisectorielle de la situation humanitaire en se focalisant sur les déplacés récents.

SOURCES D'INFORMATION
Principale
Fond des Nations Unies pour l'Enfance
Secondaire
autorités locales, société civile, services sanitaires, PPSSP
DÉTAILS SUR L'ESTIMATION DE LA POPULATION AFFECTÉE
#ID. #Pers. #Ménage Zone de santé Admin 1 Admin 2 Admin 3 Admin 4 Admin 5
4082 5970 4647 Tchomia Ituri Djugu Bahema-banywagi Tchomia Ngbavi
Admin 1: Province  •  Admin 2: Territoire, Ville  •  Admin 3: Cité, Chefferie, Commune, Cité  •  Admin 4: Groupement, Quartier  •  Admin 5: Avenue, Localité, Village
LES ETAPES A PARCOURIR
Intitulé
EN ATTENTE D'ÉVALUATION
DIAGNOSTIC PRÉLIMINAIRE
EN COURS D'ÉVALUATION
EVALUATION TERMINÉE
ATTENTE D’INTERVENTION
INTERVENTION EN COURS
ALERTE HUMANITAIRE CLÔTURÉE
EVALUATION POST-INTERVENTION
DOCUMENTS AFFECTÉS
ID doc: 732
Catégorie:Rapport d'évaluation multi-sectoriel
date de création :13/02/2021