Vous consultez les informations de l'alerte précoce N° 4386

Registre des alertes
EN ATTENTE D'ÉVALUATION | depuis 16/07/2022

Date de début
16/07/2022
Cluster
Multisec
Cause
Attaques, affrontements armées
Risque d'accès
OUI

Description

• Au moins 28 500 nouveaux déplacés enregistrés depuis le 09 juillet en Secteur de Waledu Djatsi, Zone de santé de Bambu, en Territoire de Djugu : Ces déplacés viennent des aires de santé de Nyarada, Mangambo, Tsili et Dhungo, au Sud de la Zone de santé de Bambu, fuyant les affrontements violents qui opposent deux factions dissidentes des milices CODECO depuis le 09 juillet au Sud de la Zone de santé de Bambu. De sources sanitaires dans la zone, près de 20 500 d’entre eux sont enregistrés dans les aires de santé de Bambu (5210 pers), Kobu (3620 pers), Petsi (6762 personnes) et Tshudja (4880 pers), jugées accessibles par certains acteurs humanitaires intervenant dans cette d’intérêt humanitaire. Composés en grande partie des retournés de la crise d’octobre 2021 à avril 2022, ces déplacés sont hébergés en famille d’accueil et les centres collectifs (Hôpital de Bambu, Centre de santé de Petsi, …) en situation de vulnérabilité multisectorielle. Au moins une trentaine de personnes dont 13 civils auraient été tuées au cours de ces affrontements. La zone de santé de Bambu fait également état de plus de 26 villages totalement rasés dans les quatre (4) aires de santé de provenance (Mangambo, Nyarada, Tsili et Dhungo). Des cas de pillage des biens et d’incendies de maisons à grande échelle impliquant les milices en armes sont rapportés. L’alerte rapporte aussi les cas de centre de santé de Nyarada et de poste de santé de Kato (aire de santé de Mangambo) qui ont été totalement pillés et détruits, affectant près de 13 000 habitants d’accès aux soins de santé. Cette zone avait connu depuis fin mai 2022, une accalmie favorisant le retour des PDIs dans les 4 aires de santé (Bambu, Kobu, Pitsi et Tshudja). Ce climat de violence intervient un mois seulement après la signature de l’acte d’engagement aux processus de paix par les milices CODCO en juin dernier. Pour besoin d’évaluation multisectorielle et assistance d’urgence aux populations affectées dans cette zone, OCHA et la COHP continuent à plaider de l’ASMT pour la réévaluation de l’axe Nizi – Bambu – Kilo et Mungbwalu. UNDSS se dit prêt pour une évaluation, mais attend l’aval des autorités.

SOURCES D'INFORMATION
Principale
Bureau de Coordination des Affaires Humanitaires
Secondaire
zone de santé, société civile, points focaux OCHA,
DÉTAILS SUR L'ESTIMATION DE LA POPULATION AFFECTÉE
#ID. #Pers. #Ménage Zone de santé Admin 1 Admin 2 Admin 3 Admin 4 Admin 5
4748 4000 8000 Bambu Ituri Djugu Walendu-djatsi Tsili Mangambo
Admin 1: Province  •  Admin 2: Territoire, Ville  •  Admin 3: Cité, Chefferie, Commune, Cité  •  Admin 4: Groupement, Quartier  •  Admin 5: Avenue, Localité, Village
LES ETAPES A PARCOURIR
Intitulé
EN ATTENTE D'ÉVALUATION
DIAGNOSTIC PRÉLIMINAIRE
EN COURS D'ÉVALUATION
EVALUATION TERMINÉE
ATTENTE D’INTERVENTION
INTERVENTION EN COURS
ALERTE HUMANITAIRE CLÔTURÉE
EVALUATION POST-INTERVENTION
DOCUMENTS AFFECTÉS