Vous consultez les informations de l'alerte précoce N° 4586

Registre des alertes
EN ATTENTE D'ÉVALUATION | depuis 28/12/2022

Date de début
28/12/2022
Cluster
Multisec
Cause
Attaques, affrontements armées
Risque d'accès
OUI

Description

• Environs 92 054 ( 18 049 ménages en situation de déplacement dans la zone de santé de Aungba en territore de Mahagi : Les données préliminaires recueillies par les relais communautaires en collaboration avec les chefs des villages et les Sociétés Civiles (Alur Djuganda et Angh’Al2) dégagent une estimation d’environ 18 049 ménages déplacés, soit 92 054 personnes dont 12 751 enfants de moins de 5 ans, selon un rapport circonstanciel du 22 décembre émanant des autorités sanitaires de la zone de santé de Aungba et adressé au gouverneur militaire de l’Ituri. Ces déplacements de populations sont consécutifs aux violences entre éléments armés de la CODECO et de Zaire observées entre le 12 et le 22 décembre dans la zone de santé de Aungba en territoire de Mahagi. Sur les 21 entités sanitaires que compte la zone de santé d’Aungba, 07aires de santé sont à ce jour vidées de leurs populations (Yilo, Talitali, Kepira, Anyara, Aloto,Ahologo et Djalasiga). Quatre structures sanitaires ainsi que l’HGR dont la pharmacie a été pillé par des hommes armés ne fonctionnent pas les personnels de santé ayant fui l’insécurité. Parmi ces déplacés, certains se sont réfugiés vers les villages de la Chefferie des Alurs Djuganda et Penduru (groupement Koch, Lala, Jupakanya,Anyola et Ndama), et d’autres dans le Territoire d’Aru ( secteur Ndo et Lu). Les déplacés vivent dans des conditions jugées précaires dans les familles d’accueil et dans les sites collectifs (Ecoles et églises) sans aucune assistance, rapporte la même source. Les personnes vulnérables n’ont pas accès aux services sociaux de base. Le rapport relève des besoins urgents en abris d’urgence, en Wash, en santé, en sécurité alimentaire, et en AME auxquels sont confrontés les déplacés. Aucune évaluation des besoins n’a été conduite dans la zone à cause de l’insécurité qui rend l’accès humanitaire difficile. Le service des actions humanitaires a sollicité auprès du gouverneur un appui en ressources nécessaires pour mener des évaluations dans la zone. La situation pourrait s’améliorer grâce aux déploiements des éléments FARDC. Des mouvements pendulaires sont encore observés mais aussi un retour timide de population principalement dans la cité de Djalasica. OCHA Mahagi continue de faire le monitoring de la situation.

SOURCES D'INFORMATION
Principale
Bureau de Coordination des Affaires Humanitaires
Secondaire
Médecin chef de zone de santé d'Aungba
DESTINATION ET DÉTAILS SUR L'ESTIMATION DE LA POPULATION AFFECTÉE
#ID. #Pers. #Ménage Zone de santé Admin 1 Admin 2 Admin 3 Admin 4 Admin 5
4972 92054 2400 Aungba Ituri Mahagi Alur-djuganda Ndama Ambisi
Admin 1: Province  •  Admin 2: Territoire, Ville  •  Admin 3: Cité, Chefferie, Commune, Cité  •  Admin 4: Groupement, Quartier  •  Admin 5: Avenue, Localité, Village
LES ETAPES A PARCOURIR
Intitulé
EN ATTENTE D'ÉVALUATION
DIAGNOSTIC PRÉLIMINAIRE
EN COURS D'ÉVALUATION
EVALUATION TERMINÉE
ATTENTE D’INTERVENTION
INTERVENTION EN COURS
ALERTE HUMANITAIRE CLÔTURÉE
EVALUATION POST-INTERVENTION
DOCUMENTS AFFECTÉS