Vous consultez les informations de l'alerte précoce N° 4593

Registre des alertes
EN ATTENTE D'ÉVALUATION | depuis 03/01/2023

Date de début
31/12/2022
Cluster
Multisec
Cause
Attaques, affrontements armées
Risque d'accès
NON

Description

Accalmie observée entre les FARDC et des Maï du groupe Nzelamboma dans les villages de Kipupu, Kiseke, Nabindi et Tumungu et ayant cuasé un déplacement préventif de plus de 8000 personnes. Des sources sécuritaires locales signalent des affrontements entre les FARDC et des Mai mai du groupe Nzelamambo. Ces deux parties se sont violemment affrontées de 17h00 jusque tard dans la soirée du 02 janvier (21h00). Des tentatives de négociation entre les notables locaux Banyindu, Bembe et Bafuliiru et ces miliciens Maï-Maï pour solliciter la restitution par voie pacifique des vaches volées, appartenant aux éleveurs Banyamulenge à propos des vaches volées dans la matinée de samedi 31 décembre 2022 (vers 10h00’) dans la forêt proche du site de regroupement des personnes déplacées de Mikenge. Les mêmes sources ont précisé que ces affrontements ont causé la mort de deux personnes civiles et d’incendies des maisons et pillages des biens des populations civiles ont également été enregistrés. Des arrestations des civils au motif de collaboration avec des miliciens Maï-Maï ont été signalées notamment celle des dirigeants locaux de Kipupu et Tumungu. Près de 8 314 personnes habitant la zone se sont déplacées temporaorement et ont passé la nuit dans la forêt environnante. Une accalmie est observée ce mardi 03 janvier à la suite de la prise totale du contrôle de ces villages par les militaires congolais, favorisant des retours timides des habitants qui avaient fui leurs domiciles. De l’autre côté, les miliciens Banyamulenge Twirwaneho ont kidnappé le même samedi 31 décembre 2022 une femme âgée de 50 ans, épouse d’un notable local pendant qu’elle était dans la brousse à la recherche de bois de chauffage aux alentours de Mikenge. Ces miliciens menacent de mettre fin à la vie de cette femme au cas où les vaches ne sont pas retournées aux propriétaires. Cette femme serait retenue à Kalingi. Les notables de différentes communautés locales : Banyamulenge, Bembe, Bafuliiru et Banyindu se sont réunis dans la matinée du 03 janvier afin de faire libérer l’otage comme une partie des vaches volées a été restituée après les affrontements. OCHA suit de près cette situation en collaboration avec les dirigeants tant civils que militaires ainsi que les organisations de la société civile de la zone.

SOURCES D'INFORMATION
Principale
Autre
Secondaire
Points Focaux Ocha
DESTINATION ET DÉTAILS SUR L'ESTIMATION DE LA POPULATION AFFECTÉE
#ID. #Pers. #Ménage Zone de santé Admin 1 Admin 2 Admin 3 Admin 4 Admin 5
4979 8314 1662 Itombwe Sud-kivu Mwenga Itombwe Basimukindje i Kipupu
Admin 1: Province  •  Admin 2: Territoire, Ville  •  Admin 3: Cité, Chefferie, Commune, Cité  •  Admin 4: Groupement, Quartier  •  Admin 5: Avenue, Localité, Village
LES ETAPES A PARCOURIR
Intitulé
EN ATTENTE D'ÉVALUATION
DIAGNOSTIC PRÉLIMINAIRE
EN COURS D'ÉVALUATION
EVALUATION TERMINÉE
ATTENTE D’INTERVENTION
INTERVENTION EN COURS
ALERTE HUMANITAIRE CLÔTURÉE
EVALUATION POST-INTERVENTION
DOCUMENTS AFFECTÉS