Vous consultez les informations de l'alerte précoce N° 4633

Registre des alertes
EN ATTENTE D'ÉVALUATION | depuis 26/01/2023

Date de début
24/01/2023
Cluster
Multisec
Cause
Attaques, affrontements armées
Risque d'accès
NON

Description

Les affrontements entre les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et les combattants du mouvement du 23 mars (M23), repris depuis le matin du mercredi 25 janvier 2023 dans plusieurs localités environnantes de la Cité de Kitshanga, se sont poursuivis ce matin du jeudi 26 janvier 2023. Selon plusieurs sources locales, après trois jours de combats dans les environs de Kitshanga depuis le 24 janvier, cette cité serait tombée aux mains du M23 ce 26 janvier 2023. Toutes fois, des détonations des armés lourdes continuent de se faire entendre dans la Cité. La situation était restée très tendue au courus de la journée de ce jeudi, occasionnant la poursuite des mouvements massifs de population de Kitshanga et villages environnants. Environ 90 215 personnes déplacées, statistiques aléatoires avaient déjà fui entre mardi 24 et mercredi 25 Janvier, à la suite de ces combats de Kitshanga, Ndondo, Buhehe, Burungu, Nyakabingu, Kabalekasha, Mwanja et Rujebeshe et le mouvement se poursuit. Ces déplacés, pour la plupart ont choisi de se diriger vers le nord, ouest et sud de la zone de Kitshanga. Il s’agit notamment de Mweso, Ngingwe, Busumba, Kirumbu, Muhongozi, Bukama, Pilote, Kashuga, Kalembe, Muhongozi, Ndondo, Kibugu, (situés dans le groupement Bashali Mokoto au nord-ouest) et d’autres localité tel que Rwashoga, Nyamitaba, Nyakariba, Muheto et Kanzenze (repartie dans le groupement Bashali Kahembe au sud-ouest). Ces statistiques sont susceptibles d’être revues à la hausse cars les mouvements se poursuivent. Aussi environs 100 personnes dont plus de 10 staffs des organisations locales se seraient refugiées à la COB de la MONUSCO Kitshanga. Actuellement, la ville de Goma serait coupée à la partie Nord de la province du Nord-Kivu, précisément au niveau de Kitshanga dans le groupement Bashali Mokoto rendant déjà ces déplacés inaccessibles. Cette voie restait la seule pour faciliter le trafic entre Goma et la partie Nord (Butembo et Beni notamment). Depuis hier mardi 25 janvier matin, des combats avaient encore été lancés simultanément dans les zones de Ngangi, Bwiza, Ngola, Bishalashaki et Kabarozi (dans le groupement Bishusha en territoire de Rutshuru). Ces affrontements se sont intensifiés jusqu’à atteindre Kameni et Rwambundu sur l’axe Kitshanga-Goma, en groupement Bashali-Kaembe à plus ou moins 5km de Kitshanga avant que la site de Kitshanga ne soit occupée par le M23.

SOURCES D'INFORMATION
Principale
Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés
Secondaire
Autorité locale
DESTINATION ET DÉTAILS SUR L'ESTIMATION DE LA POPULATION AFFECTÉE
#ID. #Pers. #Ménage Zone de santé Admin 1 Admin 2 Admin 3 Admin 4 Admin 5
5030 21715 4343 Mweso Nord-kivu Masisi Bashali Bashali-mokoto Ngingwe iii
Admin 1: Province  •  Admin 2: Territoire, Ville  •  Admin 3: Cité, Chefferie, Commune, Cité  •  Admin 4: Groupement, Quartier  •  Admin 5: Avenue, Localité, Village
LES ETAPES A PARCOURIR
Intitulé
EN ATTENTE D'ÉVALUATION
DIAGNOSTIC PRÉLIMINAIRE
EN COURS D'ÉVALUATION
EVALUATION TERMINÉE
ATTENTE D’INTERVENTION
INTERVENTION EN COURS
ALERTE HUMANITAIRE CLÔTURÉE
EVALUATION POST-INTERVENTION
DOCUMENTS AFFECTÉS