Vous consultez les informations de l'alerte précoce N° 5044

Registre des alertes
EN ATTENTE D'ÉVALUATION | depuis 15/12/2023

Date de début
06/12/2023
Cluster
Multisec
Cause
Attaques, affrontements armées
Risque d'accès
NON

Description

Au moins 5 civils tués et plus de 4 300 déplacés internes à la suite d’une attaque des présumés ADF dans l’aire de santé Mayuano, en Zone de santé de Mandima : le 06 décembre, au moins 5 civils dont une femme ont été tués par des présumés ADF dans le campement champêtre Makusio situé dans le village Masange 1, environ 30 km au sud – ouest de Mambasa Centre dans le Groupement Bapwele (chefferie Babila Babombi), selon des sources concordantes dont les autorités locales. Plusieurs personnes (nombre en cours de monitoring) ont également été enlevées durant cette incursion. Les corps des victimes ont été retrouvés ce 07 décembre décapités et les recherches d’autres corps sans vie se poursuivent dans la forêt. Cet incident porte à 46 le nombre des personnes tué par des présumés ADF entre le 25 novembre et le 06 décembre dans la zone de santé de Mandima en territoire de Mambasa. Cette recrudescence de l’insécurité a contraint au déplacement plus de 4 300 personnes, soit environ 70% des personnes retournées dans l’aire de santé de Mayuano entre juillet et novembre 2023, selon le chef de la localité Mayuano. Les déplacés ont pris les directions de Teturi et Mambasa centre. Une psychose est observée également dans la population de l’aire de santé de Some, voisine de celle de Mayuano, au motif que des présumés ADF circulent dans la forêt proche de leurs localités. C’est pour la première fois que des présumés ADF attaquent la population civile à l’ouest de la RN 44 sur l’axe Mambasa – Biakato. C’est probablement une exploration de la zone pour une éventuelle extension de leurs zones d’influence. L’augmentation des incidents dans la Zone de santé de Mandima risque de pousser les acteurs qui exécutent les projets financés par le Fonds humanitaire sur l’axe Mambasa – Biakato – Makeke à suspendre leurs interventions en attendant l’amélioration de la sécurité. OCHA continue le plaidoyer auprès des autorités provinciales et territoriales pour le renforcement de la sécurité et de la protection des civils, surtout des agriculteurs dans la zone de santé de Mandima.

SOURCES D'INFORMATION
Principale
Comité International de la Croix-Rouge
Secondaire
Rapport conjoint
DESTINATION ET DÉTAILS SUR L'ESTIMATION DE LA POPULATION AFFECTÉE
#ID. #Pers. #Ménage Zone de santé Admin 1 Admin 2 Admin 3 Admin 4 Admin 5
5484 4300 860 Mandima Ituri Mambasa Mambasa
Admin 1: Province  •  Admin 2: Territoire, Ville  •  Admin 3: Cité, Chefferie, Commune, Cité  •  Admin 4: Groupement, Quartier  •  Admin 5: Avenue, Localité, Village
LES ETAPES A PARCOURIR
Intitulé
EN ATTENTE D'ÉVALUATION
DIAGNOSTIC PRÉLIMINAIRE
EN COURS D'ÉVALUATION
EVALUATION TERMINÉE
ATTENTE D’INTERVENTION
INTERVENTION EN COURS
ALERTE HUMANITAIRE CLÔTURÉE
EVALUATION POST-INTERVENTION
DOCUMENTS AFFECTÉS