Vous consultez les informations de l'alerte précoce N° 5085

Registre des alertes
EN ATTENTE D'ÉVALUATION | depuis 22/01/2024

Date de début
02/01/2024
Cluster
Multisec
Cause
Attaques, affrontements armées
Risque d'accès
NON

Description

Territoire de Masisi : plus de 50 000 personnes déplacées forcées au retour dans leurs zones de provenance dans la zone de santé de Mweso Selon les sources locales, le vendredi 19/01/2024, depuis 17h30, un acteur armé s’est introduit dans le site de Moko-Monastère situé à près des 15 km au sud-ouest de Kitshanga dans le groupement Bashali, chefferie Bashali (Zone de santé de Mweso). Les hommes qui se sont introduits dans ce site étaient armés mettant de côté le principe du respect du caractère civil de sites. Ils ont fait irruption dans ce site de Mokoto-Monastère où habitaient plus de 50 000 personnes, et les ont forcés de quitter ce lieu sans aucune explication. Ces hommes sont apparus dans ce site a des heures tardives où la majorité de déplacés notamment des parents, partaient à la recherche des nourritures dans les champs, laissant les enfants qui étaient en majorité présents au moment de l’incursion de ces hommes, créant ainsi une débandade totale dans ce lieu de déplacement. A noter que nombreux de maisons de ces déplacés avaient déjà été détruites lors des précédents affrontements entre M23 et la coalition des groupes armés appelée « Wazalendo » entre les 8 et 11 janvier 2024 au tour de Mokoto/Butale. Ces déplacés ont été forcés de regagner leurs villages la nuit sous contrôle des éléments armé de cet acteur. Ces personnes déplacées étaient venues de plusieurs villages (entre autres Murambi, Lufulanindi, Nganga, Kavumu, Katovu, Kisovu, Rwashoga, Rungoma, Kibugu et Kibarizo) dans la chefferie de Bashali. Une petite partie est arrivée dans la zone en Janvier 2023 et c’était environ 200 ménages. Mais le plus grand nombre de ces ménages déplacés est arrivé vers le moins de mars 2023 et les mouvements se sont accélérés dans la zone depuis début juin 2023 en raison de l’intensification de violences armées entre les FARDC et les M23 dans les territoire de Masisi et Rutshuru. Ces déplacés avaient été assistés par le PAM en juillet 2023 lors de l’intensification d’une nouvelle vague. Le PAM leur avait distribué des biscuits énergétiques. A la suite de l’alerte 4812, et à la demande d'OCHA, CONCERN avait également organisé une mission d'évaluation rapide multisectorielle (ERM) dans le cadre du projet SAFER du 22 au 26 juillet 2023 dans la localité de Butare sur l’axe Monastère –Butare Centre ciblant tous ces déplacés également. Ces évaluation avaient également était suivies d’une assistance en Vivres et AME donnée en octobre 2023 par CONCERNE. Plus de 22 000 personnes parmi ces déplacés avaient été assistées. Des besoins de ces déplacés avaient été identifiés dans les secteurs de la sécurité alimentaire, des articles ménagers essentiels (AME), en abris, en eau, hygiène et assainissement (EHA), en éducation, en santé et sur les moyens de subsistance de populations Les territoire de Masisi est affectée par les conflits armés opposant les FARDC au M23 depuis plusieurs mois. Ces combats se sont intensifiés entre ces deux groupes depuis octobre 2023 touchant également le territoire de Rutshuru, après une accalmie qui avait durée plusieurs semaines à la suite d’un appel à un cessez le feu, pour privilégier des solutions négociées mais sans succès. Selon les sources humanitaire, plus de 800 000 personnes se sont déplacées en moins de 5 moins (entre début octobre – mi-décembre 2023) depuis l’intensification de ces combats, et sont répartie dans les territoire de Masisi, Rutshuru, Walikale, Nyiragongo et Lubero. Le territoire de Masisi est à l’heure actuelle le plus touché notamment deux chefferie (Bashali et Bahunde) pendant qu’une accalmie précaire continue de s’observer dans le territoire de Rutshuru en dépit des quelques accrochages sporadiques et des incidents de protection qui continuent à y être rapportés. La progression des ces violences dans plusieurs localités entraine également des mouvements multiples des déplacés et ceux-ci accentuent également leur vulnérabilités.

SOURCES D'INFORMATION
Principale
Autorité District
Secondaire
Autorité locale
DESTINATION ET DÉTAILS SUR L'ESTIMATION DE LA POPULATION AFFECTÉE
#ID. #Pers. #Ménage Zone de santé Admin 1 Admin 2 Admin 3 Admin 4 Admin 5
5530 50000 10000 Mweso Nord-kivu Masisi Bashali Bashali-mokoto Kirumbu 1
Admin 1: Province  •  Admin 2: Territoire, Ville  •  Admin 3: Cité, Chefferie, Commune, Cité  •  Admin 4: Groupement, Quartier  •  Admin 5: Avenue, Localité, Village
LES ETAPES A PARCOURIR
Intitulé
EN ATTENTE D'ÉVALUATION
DIAGNOSTIC PRÉLIMINAIRE
EN COURS D'ÉVALUATION
EVALUATION TERMINÉE
ATTENTE D’INTERVENTION
INTERVENTION EN COURS
ALERTE HUMANITAIRE CLÔTURÉE
EVALUATION POST-INTERVENTION
DOCUMENTS AFFECTÉS